Everybody talks about weather... We don't


Identité personnelle

Identité administrative

Identité numérique


A. Qu’est-ce que l’identité personnelle ?


L’identité personnelle répond à la question : « Qui suis-je ? »

C’est la personnalité d’un individu : c’est-à-dire son histoire (ce qu’il a vécu, ce qu’il vit).

L’identité personnelle se compose de :

- l’hérédité (patrimoine génétique, traits de caractères),

- de l’éducation

- et de toutes les relations avec son environnement (que ce soit sa famille, l’école, ses amis, …), 

ses expériences, son histoire.


L’identité personnelle est multiple. En effet, je suis « moi » pour l'Administration, mais l'ensemble de tous mes différents « moi » (toutes les parties de ma personnalité) peuvent changer selon les lieux que je fréquente et selon les personnes avec qui je suis.

Par exemple, je ne suis pas tout à fait le ou la même, si je suis à la maison ou si je suis dans la cour du collège

En outre, quand je suis en classe, je ne suis pas tout à fait le même élève que celui qui est dans la cour de récréation.


Vocabulaire :

- identité légale,

- état-civil,

- filiation


hérédité : ensemble des traits de caractère (physique ou moraux) dont on hérite de ses parents.

Par exemple, si un garçon a les mêmes cheveux que son père (bruns et bouclés), on dira qu’il a hérité des cheveux de son père.

C’est un héritage physique. L'héritage immobilier ou financier est à bannir.


Si une fille est toujours joyeuse et que sa mère l’est aussi, on dira que cette fille a hérité du caractère joyeux de sa mère.

C’est un héritage moral ou psychique.


Pour résumer : Tout être humain naît avec un héritage.  Il s'agit de son patrimoine génétique. En grandissant, chacun fait différentes expériences, qui lui permettent de grandir ou de changer. L’éducation, mon environnement, mes rencontres, ma vie me permettent de voir le monde différemment, d’évoluer, d’agir dans le monde, de définir mes choix et mes goûts, de me construire en tant qu’individu unique et différent des autres, de devenir un adulte.




B. Qu’est-ce que l’identité administrative ?


a) A la fin du XIXe siècle, l’Etat français (l’Administration) commence à classer les Français à partir de données telles que le poids, la taille, les signes particuliers, la couleur des yeux et les empreintes digitales.

Toutes ces données permettent d’identifier un individu. Mais peuvent aussi être trompeuses.



Au départ, le but est de collecter des données physiques et des empreintes digitales pour pouvoir identifier des victimes ou trouver des criminels lors d’une enquête criminelle.




C. La carte nationale d’identité et la citoyenneté


Aujourd’hui, la carte d’identité permet de justifier de son identité administrative.

Elle est obligatoire. (Seule une personne assermentée peut vous la demander)

Elle permet de prouver son identité citoyen, son appartenance à un pays et d’exercer ses droits.

On doit présenter se carte nationale d’identité pour participer à la vie démocratique : elle atteste de notre statut de citoyen aux élections nationale ou locales.

Par exemple, en France, lors des élections présidentielles, ce document doit être obligatoirement présenté à celui qui préside le bureau de vote. Elle est plus importante que la carte d'électeur : car je peux voter si j'ai égaré ma carte d'électeur, mais je ne pourrai pas m'exprimer, si j'ai oublié ma carte d'identité à la maison ou si je l'ai perdue.

Pour s’inscrire à certains concours nationaux, on demande parfois d'être de nationalité française. Il faut alors fournir sa carte d’identité.

Bien évidemment, la carte d'identité ne dit pas tout de vous, contrairement à ce que certains fonctionnaires de l'Etat sont amenés à croire.




Quelles sont les différentes informations que vous trouvez sur cette carte d’identité ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………............................................................................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………............................................................................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………




D. Le passeport et le passeport biométrique


Un passeport est un document qui permet de voyager à l’étranger. C’est le gouvernement d’un Etat qui le délivre. Le passeport contient les informations permettant l'identification d'un individu telles que les noms et prénoms, le sexe, la date et lieu de naissance, la photographie d'identité, la signature du titulaire et souvent des caractéristiques physiques comme la taille et la couleur des yeux. Tous les passeports ne se valent pas.

Ainsi, si j'ai un passeport français, je peux me rendre dans quasiment tous les pays du monde.

En revanche, si j'ai un passeport iranien, par exemple, certains pays ne m'accorderont pas de visa et je ne pourrai pas m'y rendre pour voyager et visiter ces pays. Ainsi, il existe une inégalité de liberté de circulation dans le monde.


Un passeport biométrique possède une puce électronique qui contient des informations biométriques. Ces informations biométriques permettent d'authentifier l'identité du détenteur du passeport.

L'obligation d'intégrer dans des puces des données biométriques est progressivement mise en place dans certains États, notamment ceux de l'Union européenne.


Symbole distinguant les passeports biométriques







E. Qu’est-ce que l’identité numérique ?


Vocabulaire: 

- identité numérique

 -usurpation d'identité

- harcèlement

- cyber-violence.


Qu'est-ce que l'identité numérique ?

L’identité numérique est composée de toutes les informations que l’on trouve sur vous sur internet.

On parle aussi de l' image numérique d’une personne sur internet.

L'identité numérique se compose de traces volontaires ou involontaires (aussi appelées « traces informatiques ») et héritées que nous laissons sur Internet après chaque connexion.


Il existe trois types de traces :

  • les données publiées par l'utilisateur,
  • l'adresse IP qui révèlent le nom et la localisation de la personne,
  • tout ce que les autres disent sur l'internaute en commentant ses publications.


a) Les traces volontaires sont des informations sur sa vie privée qu’on publie volontairement.

Exemple : les messages et les photos postés sur les réseaux sociaux, les CV, …

Attention : ces données seront toujours publiques et restent stockées sur des serveurs.

Il est difficile de les effacer.


b) Les traces involontaires ou informatiques

Quand je me connecte à internet, mon ordinateur est identifié sur le réseau par son adresse IP.

L’adresse IP collecte aussi des informations : l’heure de la connexion, les sites visités, le temps passé sur ces sites, les pages consultées, les documents téléchargés, les mots-clés de vos recherches, …

Les cookies

Les cookies sont de logiciels espions qui s’installent tout seul sur votre ordinateur et enregistrent ce que vous faites sur internet. Avec ces données, on peut obtenir votre profil numérique : vos goûts musicaux, sportifs, culinaires, votre profession, etc. à des fins mercantiles ou autres.


c) Les traces héritées

Ce sont les traces laissées par les autres internautes quand ils commentent vos publications ou quand ils partagent des photos sur lesquelles vous apparaissaient.


Qu'est-ce que l’usurpation d’identité

L’usurpation d’identité

Si quelqu’un prend votre identité sans votre accord, on dit qu'il usurpe votre identité.

L’usurpation d’identité débute toujours par la collecte de renseignements personnels sur la victime. Les renseignements personnels peuvent être le nom, le numéro de téléphone, la date de naissance, la famille, l’adresse, le numéro d’assurance sociale, le numéro de carte de crédit, le mot de passe de carte de crédit ou de débit ou toute autre information permettant d’identifier une personne.

Les usurpateurs utilisent ensuite ces informations en se faisant passer pour la personne escroquée.




TOUT LE MONDE PARLE DE LA PLUIE ET DU BEAU TEMPS...
PAS NOUS

De même que le vocabulaire doit être transformé, de même les modalités d’action doivent être renouvelées en 2023, comme en 2024.
Ceux qui prétendent qu’il faut tout changer pour que rien ne change; que, pour que tout reste pareil, il faut transformer en apparence et changer les chose en surface

[« Se vogliamo che tutto rimanga come è, bisogna che tutto cambi »]

les adeptes du gattopardismo,

pensent ainsi pour conserver leur pouvoir et leur sécurité (de la nôtre, il s’en contrefichent)

– Il fait beau aujourd’hui !

Esslin est retrouvée pendue dans sa cellule.

– Oui, mais l’air est froid.

Est-ce que l’ensemble de la population comprend ce qu’est la démocratie ?












Commentaires